9 novembre 2013 7:02 | Publié par

Chargée de faire progresser la balle en sa possession et d’inscrire un maximum de points, l’escouade offensive réclame toutes sortes de joueurs. Du plus puissant au plus rapide, du plus grand au plus petit, il y a forcément un poste fait pour vous !

American-Football-Humanity-HD

On distingue trois composantes dans l’escouade d’attaque : la ligne offensive, le backfield et les spécialistes (équipes spéciales).

L’escouade offensive, avant la mise en jeu du ballon, doit respecter 3 règles :

1) 7 joueurs doivent être alignés sur la ligne de scrimmage et doivent rester immobiles au moins une seconde avant le snap.

2) Un seul joueur peut bouger parallèlement et/ou en retrait de la ligne de scrimmage avant la mise en jeu. Tout mouvement vers l’avant est interdit.

3) Ne sont éligibles à recevoir le ballon que les joueurs placés en bout de ligne et dans le champ arrière.

LA LIGNE OFFENSIVE

Les hommes de ligne offensifs ont deux missions :

– ouvrir des brèches dans la défense adverse pour favoriser la progression du coureur ;

– protéger le Quarterback lors d’un jeu de passe.

Même s’ils ont un rôle quelque peu ingrat, les linemen offensifs sont l’arme ultime, les vraies stars de l’attaque ! Sans eux, pas de trous pour les coureurs, pas de protection pour le QB.

C (Center) :

Le Center a deux tâches à accomplir : effectuer la mise en jeu en transmettant le ballon au QB (snap court ou long) puis bloquer un adversaire de la défense en fonction de la tactique appelée.
Costaud mais aussi calme et posé, le Center doit être quelqu’un de solide, tant physiquement que mentalement, pour résister à la pression adverse.

G (Guard) :

Placés de part et d’autre du Center, les deux Guards sont là pour bloquer, soit en ouvrant un trou pour le coureur soit en restant en protection de passe pour le QB lors d’un jeu aérien.
Ils doivent avoir les mêmes qualités physiques et mentales que le Center, mais être aussi mobiles lorsqu’il s’agit de décrocher de leur position pour ouvrir la voie à un coureur, notamment sur les débordements.

OT (Offensive Tackle) :

Les deux Offensive Tackle ont la délicate mission de protéger les extérieurs de la ligne offensive, directement menacés par les Defensive Ends et les Outside Linebackers qui cherchent à contourner la ligne pour aller sacker le Quarterback.
Ils doivent faire preuve d’un esprit de sacrifice hors du commun pour mener leur principale mission de protection, être puissants sur leurs blocs, notamment celui qui protège le côté aveugle du QB et suffisamment sveltes pour suivre les rapides défenseurs qui leur sont opposés.

LE BACKFIELD OFFENSIF

Le backfield offensif, situé en arrière ou sur les flancs de la ligne offensive, est composé de tous les joueurs aptes à faire progresser le ballon, soit par la course, soit par la passe.

QB (Quarterback) :

Le Quarterback est chargé de distribuer le jeu, en transmettant la balle à un coureur ou en faisant usage de son bras précis et puissant pour effectuer une passe en direction d’un receveur.
Le Quarterback doit également avoir une bonne expérience du jeu, doit en connaître tous les aspects, notamment pour savoir lire la défense adverse et, le cas échéant, modifier le jeu prévu en huddle.

Mais au-delà de ses qualités athlétiques et techniques, le Quarterback est non seulement le capitaine naturel de l’escouade offensive mais aussi littéralement l’âme de toute l’équipe. Il doit donc avoir de très bonnes qualités psychologiques pour mener et motiver ses coéquipiers, pour leur montrer constamment le bon exemple et s’imposer comme le leader de toute l’équipe.

RB (Running-Back)

Le Running-Back a pour mission de gagner un maximum de terrain balle à la main, après que le QB lui ait transmis.

Rapides, vifs, aptes à éviter les plaquages adverses, le Running-Back doit aussi savoir lire les blocks de ses coéquipiers pour trouver la faille dans la défense adverse.
Sur certains jeux il doit être également capable de travailler comme un receveur supplémentaire, ou encore de bloquer un défenseur adverse qui aurait franchi la ligne offensive et menacerait son QB.

Enfin, un Running-Back ne doit pas avoir peur des contacts, nombreux, que vont lui infliger les défenseurs et avoir une très bonne tenue de balle pour éviter de commettre un fumble.

FB (Full-Back)

Variante “lourde” du RB, le Full-Back a pour mission d’effectuer des charges puissantes au centre de la ligne, pour des gains généralement courts, ou d’ouvrir la voie au RB en devenant un bloqueur supplémentaire.

Sa vitesse importe moins, ce qui compte c’est sa puissance d’impact. Il doit donc avoir un goût prononcé pour les contacts rudes.

TE (Tight End) et FL (Flanker)

Placés sur les extérieurs des OT, les Tight-Ends et Flankers ont un rôle très polyvalent car ils sont amenés à effectuer tour à tour les fonctions d’un lineman, d’un coureur et d’un receveur.

Cette polyvalence nécessite par conséquent de développer de très bonnes conditions physiques et mentales, les mêmes que celles nécessaires aux autres postes : solidité, vitesse, agilité, sans oublier une bonne vision du jeu et un caractère tempéré pour ne pas se laisser déconcentré.

WR (Wide Receiver)

Les receveurs ont pour principale mission de pénétrer en profondeur la défense, de se démarquer et de réceptionner la balle lancée par le QB.

Ils doivent donc être rapides pour s’échapper, agiles pour feinter leur adversaire, avoir des mains très sûres pour attraper la balle et, surtout, rester concentrés sur celle-ci tant qu’ils n’ont pas récupéré la passe qui leur est destinée. C’est pourquoi on dit qu’un receveur est bon quand « il n’a pas d’oreilles », c’est-à-dire qu’il fait une totale abstraction du bruit du défenseur qui s’approche pour le plaquer juste après la réception.
Un receveur se doit également de maîtriser le blocage pour, le cas échéant, aider un RB à progresser.

LES SPECIALISTES

Membres des équipes spéciales, les spécialistes entrent en jeu lors des phases de jeu au pied (Kick-Off, Punt, Field-Goal).

K (Kicker) :

Le Kicker a pour rôle de frapper le ballon au pied lors d’un Kick-Off (coup de pied d’engagement).
Il doit donc avoir un coup de pied puissant, mais aussi précis, pour envoyer la  balle le plus loin possible dans le camp adverse.

Après son coup de pied, il devient le dernier rempart face au coureur adverse qui remonte le terrain balle en main et il doit donc (aspect souvent oublié) être capable d’effectuer un bon mouvement de poursuite et un bon plaquage.

P (Punter) :

Le Punter entre généralement en jeu lors du 4ème down, soit pour effectuer un coup de pied de dégagement, soit pour essayer de marquer un Field-Goal.

En cas de punt (coup de pied de dégagement) il doit pouvoir réceptionner le snap long du Center, puis frapper la balle au pied pour l’envoyer très haut et très loin, pour à la fois repousser l’adversaire le plus loin possible et laisser le temps à ses coéquipiers de remonter le terrain pour aller plaquer le receveur adverse.

En cas de Field-Goal, sa frappe doit être suffisamment forte et précise pour envoyer la balle entre les poteaux adverses.

Le punter, en plus d’une frappe solide et précise doit disposer d’un bon sang-froid pour résister psychologiquement lors d’une phase de jeu importante.

H (Holder) :

Poste généralement occupé par le 2ème ou 3ème QB, le Holder entre en jeu lors d’une tentative de Field-Goal. Il a pour rôle, dans une délai de temps très court, de réceptionner le snap long envoyé par le Center, de positionner correctement la balle (pointe sur le sol, lacet côté opposé à la frappe du pied) et de la maintenir en place jusqu’à ce que le coup de pied soit donné.

Cette action se déroulant sous la pression adverse, le Holder doit être nerveusement solide et, le cas échéant, apte à improviser un jeu si le snap n’est pas correctement effectué.

Tags : , , , , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par Coach Chris

Les commentaires sont fermés.