29 janvier 2014 11:34 | Publié par

Si la première édition de cette « super finale » entre les deux meilleures équipes de chaque ligue rivale de la NFL et de l’AFL, eut lieu le 15 janvier1967 sous le nom « NFL-AFL World Championship Game », il faudra attendre 1969 pour que la finale prenne officiellement le nom de Superbowl.

Super Bowl I - 15 janvier 1967

Super Bowl I – 15 janvier 1967


En 1970, la NFL et l’AFL fusionnent sous le nom de NFL. Dix équipes de l’AFL et trois de la NFL sont regroupées dans l’American Football Conference, tandis que les treize autres équipes de la NFL constituent la National Football Conference. Dès lors le Superbowl devient la confrontation des champions de chacune de ces divisions.

L’année 1970 voyant également le décès de Vince Lombardi, entraîneur mythique des Green Bay Packers, qui a mené son équipe à la victoire lors des deux premières éditions du Superbowl, le trophée remis au vainqueur prend désormais le nom de Vince Lombardi Trophy.

Lombardi-Trophy
A ce trophée s’ajoute le titre honorifique mais officieux de «World Champions », puisque l’on peut considérer que la NFL est le meilleur niveau mondial du football américain.
Chaque membre de l’équipe victorieuse reçoit également une chevalière commémorative.

Steelers 6 ring

Le Superbowl, en plus de l’événement sportif c’est aussi un gigantesque show à l’américaine, notamment avec un spectacle, donné durant la mi-temps, auquel les plus grandes stars mondiales de la chanson ont participé.

Le Superbowl est donc un événement médiatique majeur, suivi par plus de 110 millions de téléspectateurs américains mais également diffusé dans plus de 180 pays à travers le monde et donc accessible à environ 1 milliard de téléspectateurs supplémentaires.

LA GEOGRAPHIE DU SUPERBOWL

Parce que le match a lieu fin janvier, début février, donc en plein hiver, une large préférence fut d’abord donnée aux villes situées dans les états américains épargnés par le froid. Ce déséquilibre se réduisit à partir des années 80 avec la construction de grands stades couverts.
C’est ainsi qu’en nombre de Superbowl on retrouve en tête du classement la Floride (15), la Californie (11) et la Louisiane (10). Loin derrière on retrouve le Texas (3), le Michigan, la Georgie et l’Arizona (2), puis l’Indiana et le Minnesota (1).
Au classement des villes organisatrices, Miami et la Nouvelle-Orléans peuvent se vanter d’avoir reçu chacune 10 fois le Superbowl.

LE SUPERBOWL EN STATISTIQUES

Parce que les statistiques en tout genre règnent sur le football américain, le Superbowl n’échappe à la règle. En voici quelques unes à l’issue du Superbowl XLVII (3 février 2013) :

NFC vs AFC

la NFC compte 25 victoires contre 22 pour l’AFC.

afc_vs__nfc_by_madnessmont-d630azb
RECORD DE PARTICIPATIONS

Il est détenu conjointement par les Pittsburgh Steelers et les Dallas Cowboys avec huit finales disputées par chaque équipe.

Suivent ensuite les New England Patriots (7), les San Francisco 49ers et les Denver Broncos (6), les Green Bay Packers, New York Giants, Washington Redskins, Los Angeles/Oakland Raiders, Miami Dolphins (5).
4 participations : Baltimore/Indianapolis Colts, Buffalo Bills et les Minnesota Vikings.

3 participations : Los Angeles/Saint Louis Rams.

2 participations : Baltimore Ravens, Kansas City Chiefs, Chicago Bears, Cincinnati Bengals, Philadelphia Eagles.

1 participation : New York Jets, Tampa Bay Buccaneers, New Orleans Saints, San Diego Chargers, Atlanta Falcons, Tennessee Titans, Carolina Panthers, Seattle Seahawks et Arizona Cardinals.

Les Detroit Lions, les Cleveland Browns, les Houston Texans et les Jacksonville Jaguars sont les seules équipes à n’avoir jamais atteint le Superbowl.

RECORD DE VICTOIRES

Il est détenu par les Pittsburgh Steelers avec six trophées.

Ils sont suivis par les Dallas Cowboys et San Francisco 49ers avec 5 victoires.
4 victoires : New York Giants et Green Bay Packers.

3 victoires : New England Patriots, Los Angeles/Oakland Raiders et Washington Redskins.

2 victoires : Denver Broncos, Miami Dolphins, Baltimore/Indianapolis Colts et les Baltimore Ravens.

1 victoire : Los Angeles/St. Louis Rams, Kansas City Chiefs, Chicago Bears, New York Jets, Tampa Bay Buccaneers et les New Orleans Saints.

RECORD DE DEFAITES

Bien qu’il ne soit pas dans la tradition du sport américain de célébrer les perdants, on peut noter le triste record de défaites détenu par les Buffalo Bills, qui ont participé au Superbowl en 1990, 1991, 1992 et 1993 mais l’ont perdu quatre fois.

LE TITRE DE MVP (Most Valuable Player)

L’honneur ultime lors de cette finale pour un joueur est de recevoir le titre de meilleur joueur du match.

Les statistiques sont sans appel, pour obtenir ce titre il vaut mieux être un Quarterback plutôt qu’un défenseur : sur 47 Superbowls, 26 fois un QB a été désigné MVP !

Sur les 21 titres restants à se partager, les escouades d’attaque en récupère 13 (6 fois pour un Wide Receiver, 6 fois pour un Running Back et 1 fois pour un Full Back), ne laissant donc que 7 titres pour la défense (2 fois un Linebacker, 2 fois un Cornerback, 1 fois un Safety, 1 fois un Defensive End et un Defensive Lineman) et un seul titre pour un membre des équipes spéciales (1 fois un Kick Returner)
Au classement des joueurs les plus titrés au Superbowl, le roi reste à ce jour Joe Montana, Quarterback star des San Francisco 49ers.

Montana
Avec 2 titres chacun, viennent ensuite Bart Starr (QB, Green Bay Packers), Terry Bradshaw, (QB, Pittsburgh Steelers), Tom Brady (QB, New England Patriots) et Eli Manning (QB, New York Giants).

Prochain rendez-vous le 03 février 2014, au MetLife Stadium d’East Rutherford (New Jersey) pour le Superbowl XLVIII entre les Denver Broncos et les Seattle Seahawks !

SB XLVIII

 

Tags : , , , , , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Coach Chris

Les commentaires sont fermés.